Entretien de départ : 4 conseils pour les salariés et intérimaires

Entretien de départ : 4 conseils pour les salariés et intérimaires

BLOG
conseils entretien de départ

Démission et licenciement riment rarement avec partie de plaisir… Pourtant, ces situations de la vie professionnelle sont aussi les parfaites occasions d’entamer un nouveau chapitre dans sa carrière et de faire le plein d’apprentissages. C’est la raison pour laquelle de nombreux employeurs organisent un entretien de départ en cas de démission ou de licenciement d’un salarié ou intérimaire. L’objectif ? Clarifier les raisons du départ afin que les parties concernées puissent en ressortir grandies.

Conseils pour un entretien de départ réussi

Un entretien de départ se profile pour vous à l’horizon ? Nous vous aidons à vivre ce moment le plus positivement possible grâce à ces quelques conseils.

1. N’hésitez pas à demander un report

Un entretien de départ se doit de rester professionnel et respectueux, car vous ne savez pas qui pourrait entrer en contact avec votre (ex-)employeur et discuter de vous. Votre démission ou votre licenciement est une situation sensible ? Il n’y a rien d’anormal à cela. N’hésitez pas à demander un report de votre entretien de départ pour laisser la situation se calmer et remettre de l’ordre dans vos idées avant d’entamer la discussion.

2. Préparez votre entretien de départ

Quelle est la raison exacte de votre départ ? Qu’avez-vous réalisé avec brio et quels sont vos points d’amélioration ? Avez-vous des conseils à donner à votre employeur pour s’améliorer à l’avenir ? Dressez une liste des questions que vous désirez poser, mais aussi des questions auxquelles vous vous attendez et préparez les réponses que vous y apporterez.. 

3. Ne tournez pas autour du pot

En cas de démission, il est possible d’avoir le sentiment d’abandonner lâchement ses supérieurs et ses collègues. Il est toutefois essentiel de reprendre ses esprits, sans attribuer une dimension personnelle à la situation. Remerciez votre employeur pour la confiance qu’il vous a accordée et motivez votre changement d’emploi par deux ou trois raisons valables.

4. Sachez si vous êtes prêt(e) à négocier

Vous avez démissionné(e) ? Il se pourrait alors que votre employeur essaie de vous faire revenir sur votre décision. Soyez donc prêt(e) à négocier avec lui. Souhaitez-vous une augmentation salariale ? Le cas échéant, quel montant pourrait vous faire changer d’avis ? Attention : ne pliez jamais face à une offre, aussi alléchante qu’elle soit, si ce changement de job revêt une grande importance à vos yeux.

A contrario, si vous avez été licencié(e), ne tentez jamais de négocier. Dites-vous que votre employeur a pris une décision réfléchie basée sur des raisons qu’il ne manquera pas de vous présenter durant votre entretien de départ.

Envie de trouver un job ? Visez directement le « match » parfait

Jobmatch souhaite avant tout votre bonheur professionnel. Nous écoutons ce qui importe à vos yeux, tant dans votre vie privée que dans votre carrière, et cherchons ensuite le job qui vous va comme un gant. N’hésitez pas à nous contacter ou à nous rendre visite dans une agence près de chez vous. Pensez aussi à consulter les offres d’emploi sur notre site. À bientôt !

Vous avez des questions? Ou vous voulez rencontrer un de nos collaborateurs?
Il y a toujours une agence Jobmatch près de vous.
Découvrez notre agence la plus proche